Chercheurs en herbe, association de science en Provence, dans le Var

UN CAFÉ SCIENCE, QU’EST-CE QUE C’EST ?


Le café scientifique est une rencontre ponctuelle entre les citoyens, des chercheurs et des spécialistes, menée par un médiateur de l'association, sous forme de débats ludiques et conviviaux.


O b j e c t i f s :


Le café science a pour objectif d’échanger entre le scientifique et le public, de façon informelle. Il permet de créer un espace de rencontre convivial permettant de discuter sur des thématiques scientifiques. Ces débats permettent d’aborder par exemple une question d’actualité, d’introduire un thème complexe, d’illustrer des notions scientifiques. Afin que chaque participant puisse :


 Enrichir sa culture technique et scientifique
 Rencontrer des acteurs scientifiques
 D’échanger son point de vue
 De confronter ses connaissances et ses opinions
 De faire la différence entre arguments et opinions
 D’aiguiser son esprit critique


L’objectif premier du café des sciences est ainsi de favoriser le contact humain, « sincère », l’échange informel, entre le scientifique et le citoyen. Il s’agit de créer un espace de rencontre convivial entre le citoyen et le chercheur en évitant le côté cours magistral de l’enseignement ou même des conférences. L’espace public ainsi créé est un espace tant au sens physique du terme, avec un lieu géographique défini de rencontre, mais également un espace public au sens habermassien du terme, permettant ainsi à la science de rentrer dans le débat citoyen. Un lieu était ainsi tout désigné pour remplir ce rôle d’espace d’échanges informels : le café. Pour venir au café des sciences, tant le citoyen que le chercheur doivent se déplacer, sortir de leurs lieux familiers d’expression. Le citoyen a l’occasion de s’exprimer librement sur un sujet scientifique précis. Il peut venir exprimer ses craintes ou encore s’informer sur un sujet pointu afin de se forger une opinion propre. A l’inverse, les scientifiques ont également l’occasion d’exprimer publiquement leurs opinions personnelles. La confrontation doit ainsi être bénéfique non seulement pour le citoyen, mais également pour le chercheur qui se doit de réfléchir aux enjeux de sa recherche.